Mon Petit Jules devient Grand

Mon Petit Jules devient Grand.

Demain comme un grand nombre d’enfant mon petit guerrier prendra pour la première fois le chemin de l’école… Cette fois ci mon petit loulou n’accompagnera pas simplement ses sœurs, lui aussi restera à l’école…

C’est très émue que je vous écrit :

Aujourd’hui mon cœur de maman est partagé entre plusieurs sentiments..

La fierté :

La fierté de voir mon petit bonhomme grandir. La fierté de le voir faire sa rentrée dans une école ordinaire comme ses sœurs, chose qui n’était pas forcément gagnée d’avance quand nous avons appris sa surdité profonde. La fierté de le voir s’épanouir de jour en jour, de voir chacun de ses petits progrès, de le voir gagner en autonomie.

La peur :

La peur qu’il soit  mis à l’écart de part sa différence, peur qu’il ne sache pas communiquer avec ses camarades de classe, et qu’il se repli sur lui même. Peur de cet environnement avec ses nouveaux bruits. Va t’il être surpris , va t’il avoir mal à la tête, va t’il se fatiguer très vite. Le nouveau rythme que nous allons t’imposer avec le matin l’école et l’après midi 3 fois par semaine l’orthophoniste va t’il te convenir ? Ne va t’il pas être trop dur pour toi.

Et demain ?

Demain je sais que je vais me réveiller d’une nuit difficile où je vais avoir pensé à toi.

Je sais que je vais te préparer avec tes sœurs, pour cette grande journée , la gorge serrée. Pour ne pas te faire peur, je vais sourire , te dire que tout va très bien se passer, que tu vas te faire pleins de copains.

Je vais te déposer dans ta classe mon cœur va battre tellement fort, je vais te faire un dernier bisous et un dernier câlin en te signant avec tendresse que je t’aime. Je vais quitter vite cette salle de classe , ne pas me retourner surtout pas, ne pas te regarder une dernière fois, serrer la main de Mr Papa et laisser mes larmes couler..

Et toute la matinée, je vais penser à toi…  Je vais me demander si tu joues, si tu pleures, si tu t’es fais des copains, si tu arrives à communiquer à ta façon avec les autres.

C’est une étape importante, il a grandi vite, trop vite,  c’est un jour heureux et triste en même temps. C’est lui mon petit bonhomme qui devient grand. C’est son 1er jour à l’école.. 

Delphine

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *